Bienvenue

Depuis 14 ans, le Festival International du Film des Droits de l’Homme œuvre à construire un forum de réflexion citoyenne grâce sa diversité de programmation, la légitimité des intervenants et un appui durable des acteurs publics et privés de la culture et de la solidarité internationale.

L’année 2015 aura une nouvelle fois montré que ce travail de promotion des droits humains est un combat quotidien, ici en France, comme ailleurs dans le monde. Sur la scène internationale, dans un monde à l’instabilité croissante, la lecture sratégique et économique des évènements triomphe, laissant de côté les valeurs humanistes. Au niveau national, l’électoralisme et la montée des extrêmes font reculer la ligne rouge sur des fondements de la démocratie : l’application de la peine de mort et de la torture, l’hospitalité envers les migrants, la tolérance religieuse, le consentement à la solidarité et à l’impôt…

L’année 2015 aura été aussi traversée par les questionnements des acteurs français du documentaire sur des thèmes centraux comme le tournant numérique, le financement des œuvres, les droits d’auteur, la diffusion en salles et à la télévision… L’édition 2016 du Festival prendra part, à son échelle, à la compréhension et à la résolution de ces problématiques politiques.

À sa mesure, le FIFDH de Paris accompagnera les évènements qui jalonneront l’année à venir.

En 2016, les projecteurs seront braqués sur les grands évènements sportifs (Euro de Football en France, Jeux Olympiques à Rio de Janeiro). Pour le FIFDH il s’agira de penser la place des droits humains dans la mise en place de ces grands projets. Alors que le président Obama quittera la Maison Blanche, notre programmation documentaire reviendra sur les apories du modèle états-unien. En Afrique, les échéances éléctorales en République Démocratique du Congo, au Congo et au Rwanda font redouter des violations des droits fondamentaux. Enfin, quatre mois après la tenue de la conférence pour le Climat, nous tâcherons d’en dresser un premier bilan avec les acteurs de l’environnement.

Mais, cette réaction à chaud, ne saurait suffire à promouvoir les droits humains. Pour cela, l’équipe du festival poursuivra son travail de proximité avec des projets de long-terme : amélioration de l’accessibilité du festival aux personnes handicapées ; promotion de l’égalité femmes/hommes ; éducation citoyenne et critique à l’image avec des ateliers vidéo pour les plus jeunes et les plus défavorisés.

Toute l’équipe du FIFDH espère que cette 14e édition soit marquée par un élan vers une démocratie plus inclusive et que notre évènement y joue du mieux possible le rôle qui est le sien : être une caisse de résonnance pour les acteurs engagés en faveur du respect de la dignité humaine.

Publicités